L'entretien exclusif !

Depuis près de vingt années, le nombre d'artistes aux orientations Tribe a littéralement explosé, pour le plus grand bonheur des amateurs du genre. Cependant, il n'est pas chose facile que de suivre l'actualité, tant l'offre musicale est abondante dans le domaine. Notre ami Redge fait partit de ces producteurs/livers incontournables : une bonne dose de talent, une palette sonore complète et variée... la vibes qui va bien : voila qui caractérise l'artiste en question, et c'est avec plaisir que je me suis entretenu avec lui. Bonne lecture à toutes et à tous ;-)

 

Chanteur dans divers groupes de rock alternatifs et fusions des nineties, c'est en 1995 que notre ami Redge découvre le monde de la musique électronique. C'est également à cette époque qu'apparaissent les Spiral Tribe, un Sound System qu'il apprécie tout particulièrement. Il se lance alors dans la pratique du mix et du scratch, et élargit son champ de connaissances musicales : Drum & Bass, Trip Hop, Hardcore et bien sûr Tribe et Hardtek... Par la suite, il se lancera dans la composition de ses premiers morceaux. En 2005, premiers tracks sur vinyle avec le label Statik Travel (ES Prod). Fin 2005, avec des connaissances locales, il cofonde 4Kicks productions et signe 4 tracks sur le premier et le second opus du label Mutation Androïde.

2009, il coproduit avec les Leitmotiv Sound System, l'Azimut 01 avec 2 tracks. En 2010, Vs avec Trashback76 "Green Mental Salad" sur Ovnivor 03. Dans la même année, il mix et cède un track pour le CD "Stop Répression" édité par KMR Records. En 2013 Il apparaît sur 2 CDs: Association Family Smile "Hardtek Tribe" et Farting Sheep "Streamytek Radio Set". Enfin en 2014, il cofonde avec son ami Cali Balistik et DJ Mohm, l'Association Aleatoire et coproduit avec Toolbox Records, le premier LP du label 23h23. S'en suivra les 23h23 02 et 03 en 2016 et 2017.

 

- Redge @ Acid Session 2 -

 

Place à l'interview !



Alors Redge, ça fait quoi de regarder dans le rétroviseur, rapport à ta belle carrière musicale ?

Pour tout dire, j'ai du mal avec le terme de "carrière", car il n'y a pas de plan. J'ai toujours abordé au feeling les diverses opportunités et rencontres issues de ce parcours. Suite à mes expériences dans différents groupes de rock, et après avoir découvert la Techno, j'ai pensé pouvoir m'exprimer en solo par le bais de cette musique. Bien qu'ayant fait de la guitare, de la basse et de la batterie, mais plus à un petit niveau qu'autre chose, je ne me sentais pas de jouer dans un groupe... Tandis que le Djing me permettais d'être seul en scène, et de savoir ce que je valais musicalement. A partir de 1998, j'ai commencé en plus à faire du live, démarrant avec un Roland MC 303. Trois mois après son acquisition, j'avais un live Tribe d'une heure trente et je commençais à jouer avec les Zygomatik de Lyon, et dans d'autres soirées, en Haute Savoie. J'ai progressivement lâché le mix car je privilégiais les machines... d'ailleurs j'étais plutôt demandé pour mon liveset que pour mes Dj sets.


 
Pourquoi as tu choisis Redge comme nom de scène ? une raison particulière ?

Très simplement, je m'appel Régis, les potes m'appelaient Rég (prononcé Redge ou rej) mais quand cela apparaissait sur un flyer les gens disaient "Règue" lol alors je l'ai écrit, on va dire plus en phonétique : ça sonnait "Rage" : pour des mix Tribe Hardtek et Hardcore, c'était pas mal mdr.
 


Dub, Tribe, Acid Techno. Des instrus hip-hop également... Tu ne te cantonnes pas à un style en particulier !

Je venais d'un groupe Rock fusion, le dernier en date Sly Circus avait duré 7 ans : on passait du Jazz au Hardcore, du Dub au funk etc... et tout cela dans les mêmes compos. Je n'ai jamais été fan d'un style en particulier mais plutôt du genre à écouter tout ce qui me touchais musicalement. Des potes baignant dans diverses influences musicales m'ont également fait découvrir beaucoup de choses et puisque je ne suis pas fermé, je me suis essayé à différents styles : House, Hip Hop, Drum & Bass, Break Beat... alors c'est sûr que c'est toujours un peu du ''Redge'' mais c'est très sympa que d'essayer de composer différents grooves ! De plus, grâce à l'ordi on n'a plus vraiment de limite(s), avec les machines s'était plus compliqué du fait de certains grains et textures sonores très marquées.

 


Quels sont les artistes qui t'ont le plus influencé ? Y'en a t'il encore aujourd'hui ? Allez au hasard, je dirais FKY ou Crystal Disto ! :-)

Le plus influent dans la tek c'est indéniablement 69DB. La première fois que je l'ai écouté, mes yeux sont partis regarder mes neurones et j'en ai été tout retourné lol. C'est surtout son jeu plus que ses boucles, bien qu'elle soient très planantes... j'ai toujours eu l'envie d'être un peu dans cette veine de Tribe "Dub style". Bien entendu, Crystal et FKY mais pas que dans le son free : Sven Vath, Biochip C, Colin Dale, Daft Punk... et bien d'autres... Aussi des artistes que nous avons choisi pour les LP 23h23. Beaucoup sont de notre génération et on été influencés par le même courant underground.

 

 

- Le Macaron du LP 03 de 23h23 -
  

  

Justement on y vient : tu gère ton propre label, 23h23 ! Plusieurs questions me viennent à l'esprit :
Déjà comment à tu choisis le nom de ton label, et est-ce que son logo à une signification particulière à tes yeux ?

Alors le nom est venu assez bizarrement. Ceux qui gravitent autours de la scène free sont obnubilés par le nombre 23 ^^ et il doit aussi leur arriver d'en voir partout lol... je n'ai pas dérogé à la règle : mon regard croise régulièrement mon réveil, le soir, quand je me couche, à 23h23. Ceux qui connaissent la symbolique des heures miroirs comprendrons. De ce fait, je me suis dit que le jour où je monterais un label je le nommerais comme cela.

On m'a alors conseillé de parler de mon projet chez Toolbox. Je n'avais absolument pas les fonds pour démarrer un label, car la production de vinyles coûte très cher et il faut de la trésorerie pour envoyer plusieurs références. On n'arrive rarement à tout vendre de suite. Christophe a adoré le concept... En bref, nous lui apportons un thème, une playlist et un visuel pour chaque LP. Ensuite nous en discutons, et une fois le tout validé, c'est lui qui démarre la production. A savoir que les artistes, peuvent également recevoir des disques en retour des morceaux apportés à l'album. Au final, personne ne fait vraiment d'argent avec ces projets. La rétribution de chaque musicien passe par la vente de vinyles.

 

Et le label lui même tu peut nous expliquer un peu son fonctionnement ?

Je ne gère pas le label seul, Cali Balistik (Olivier) m'aide énormément, nous opérons en ''collaboration rapprochée''. Olivier s'est occupé du site, du visuel du label, le logo entre autre, pour lequel il a laissé toute sa créativité s'exprimé... il a fait du superbe travail ! D'ailleurs, il fabrique à la main (dans sa caverne lol), nos magnifiques tee-shirts que vous pouvez retrouver sur le site 23h23.org. J'ai tout de suite accroché aux designs et visuels. Vincent, alias Dj Mohm a le statut de trésorier et est également le DJ officiel qui diffuse nos prods par l'intermédiaire de l'association "Aléatoire" . Le label 23h23 est géré par l'association. Cali en est le secrétaire et j'en suis le Président.


 
Ce que j'aime chez 23h23, c'est le concept : peut tu expliqué à nos lecteurs de quoi il s'agit ?

J'avais en tête l'idée d'un label qui mettrait en avant le jeu des artistes Techno, qu'on ressente ce qu'il peut se passer en soirée devant une façade, et non pas comme on met Play en studio, lorsqu'on s'installe dans un fauteuil pour écouter des tracks bien ficelés et tout écrits. Nous ne prenons que des morceaux joués "live" sur nos albums. Nous voulons que les gens ressentent le jeu du musicien et son émotion à l'instant précis où il vivait sa musique.

 

 

"L'heure 23h23 ne peut exister qu'une seule minute après elle n'est plus. Pour nous, la musique c'est justement être complètement dans le présent.''

 

"On ne peut pas aller plus vite que la musique"... certes, il peut y avoir parfois quelques imperfections, mais tellement plus de vie dans ces interprétations musicales !

 

 

Tout à fait d'accord avec toi, tu a une très belle vision des choses ! 

 

 

- Petit Gris 12 [Météo EP] -


 
Tel notre site internet, la plupart des genres électro/undergrounds peuvent être représentés par 23h23 ?

Alors oui et non c'est à dire qu'on est quand même bien ciblé Free Party, mais cela ne nous met pas de barrières pour autant ! Radio Bomb présent sur le 03, nous a sorti un morceau Break Core, HCim, un jeune talent de 20 ans nous a fait un morceau Acid Break... En bref, si c'est bon, on prend... tout en conservant nos règles quand à la création des morceaux.


 
Quels sont les objectifs que tu te fixes pour la nouvelle année ?

Concernant le label : avoir les zikos que l'on souhaite poser sur le LP 04, qui n'est pas encore bouclé. Entre nos idées, la disponibilité des artistes ou plus simplement le fait de pouvoir les contacter rapidement, et bien... ce n'est pas facile. Je me lance également dans une activité d'auto entrepreneur afin de proposer des ateliers pratiques autours de la MAO et du MIX aux enfants et aux jeunes. J'ai envie de partager ce que j'ai appris, en toute humilité, et surtout je souhaite faire découvrir ce que peux apporter la musique.
 

 

 

Redge : ''Electronic live performances since 97''


 
  
Questions plus... personnelles : pour Redge, quelle est la recette d'un bon live set ?

Si tant est qu'il y ai une recette... Indépendamment du style musical qui est propre à chacun, et à part dire qu'il y a du travail ou pas, les goûts et les couleurs restent quelque chose de très relatif. Alors je dirai simplement pour ma part, qu'un bon live doit être vivant. On doit sentir l'investissement de l'artiste dans sa musique. Je ne conçois absolument pas la musique sans un engagement total pendant la performance. En temps qu'ex-chanteur : quand tu es face aux gens, t'u n'a pas le choix ! tu y vas et tu ne t'excuses pas d'être là ! Alors c'est sûr qu'en free party, beaucoup de gens ne viennent pas forcément pour toi... même si parfois, ils ne savent même pas pourquoi ils sont là ^^... Cependant, quand tu joues tu fonces, même si il y a des erreurs ce n'est pas grave, il faut aller chercher les gens :).

 

'' Ce que je déteste par dessus tout, ce sont ces DJs et livers qui passent leur temps à fumer des clopes, boire des coups et tchatcher avec leurs groupies, en diffusant tranquillement ce qu'ils ont préparé à la maison... il peut s'agir d'une musique hyper bien faite, pour moi, cela reste d'un froid morbide lol''


 
Effectivement, je comprend tout à fait ton point de vue ! Et est ce que tu aimes toujours mixer ? Si oui, plutôt vinyles, CD, ou numérique ?

Je suis toujours DJ. Pour tout dire, depuis quelques temps, je ne suis juste plus en possession de platines vinyle(s) et je n'ai pratiquement plus de disques... Je suis plutôt ''contact vinyle'' parce que j'ai appris comme cela, et le mix vinyle, en plus du touché, a quelque chose de très chaleureux...  La vie m'a amené à troquer mes vinyles contre le contrôleur MAWZER (contrôleur modulaire de 18 KG ^^) appartenant à FKY, et puis les platines, faute de moyens, j'ai dû les vendre. J'ai eu le plaisir d'investir dans du matériel pour les ateliers MIX avec les enfants et j'ai acquis un Pioneer XDJ... Passé au tout numérique et en autonome (sans ordi, le top) ... c'est franchement bien ! La fonction vinyle est géniale, et on prend vite ses marques. J'utilise du MP3 en 320kbps : ça sonne bien, en plus j'ai de tout : Hip Hop, Reggae Tek, Minimal, Tribe, Hardtek... évidemment, je préfèrerais revenir au vinyle, mais je ne possède plus assez de références et de toute manière cela reste moins adapté aux enfants (trop fragile).

 
 
Quelle est ta vision de la musique électronique underground en 2017 ?

Houlà ^^ je vais avoir un discours de vieux , rapport à mon ancienneté dans le milieu :-)

Je ne sors plus quand je ne joue pas. Je manque de temps pour cela, et franchement, je m'ennuie souvent en écoutant ce qui passe en soirée. Le public devient de moins en moins exigeant et accepte pas mal de merde quand même. Disons que l'originalité musicale devient rare. En dehors de ce que l'on a produit sur le label 23h23, je n'écoute pas tant de choses... et ce que j'apprécie, vous le retrouverez sur le label. Il y a beaucoup d'Acid actuellement : un style qui existe depuis bien 15 ans... mais c'est normal : la nouvelle génération redécouvre des mélodies et des formats certes simplistes, mais encore efficaces de nos jours. Personnellement, le Oldschool me plaît toujours autant qu'auparavant, et c'est marrant parce que j'ai l'impression que dès que tu as plus de 5 pistes qui tournent en même temps, tu fais du oldschool ...^^ Enfin ce que j'ai constaté, c'est que beaucoup trop de gens se copient ou restent bien dans leur format, croyants que le public n'aimerait pas l'originalité.

Entièrement d'accord avec toi Redge ! ... d'ailleurs, la prochaine question est en prolongement de celle ci...

 

- Live @ RS-Sync@Zoo -


 
Rapport au monde de la teuf : le mouvement Free n'a jamais eu vocation à faire entrer les gens dans un moule bien établit. Pour ma part, c'est ce qui à fait la beauté du mouvement... Techno underground, HardTechno, Hardcore, Gabber... de la Drum & Bass également...voila ce que l'on écoutait dans les premières Raves et Free party Françaises. De nos jours, les teufs sont très souvent ciblées Acid Tribe, Tribecore ou encore Raggatek. Pareil pour les fringues : il y a une ligne conductrice, un dress code, qui n'existait pas il y a plus de 20 ans... (parole de vieux mdr). Ma question sera donc la suivante : y'a t'il de réels effets de mode au sein du mouvement ? et qu'en penses tu ? cette évolution est t'elle positive pour le monde de la teuf ?

Et ben je ressens carrément la même chose ! En fait les orgas, public et zikos ont tendance à fonctionner de plus en plus comme le système qu'ils dénoncent, c'est à dire à tout placer dans des cases bien déterminées : dress code du style apparenté avec quelques nuances ou variantes entre crête(s), locks ou têtes rasées (je généralise forcément, je suis moi même rasé), des soirées avec un style bien défini pour avoir le public correspondant. Comme j'en parlais avant, en ce moment c'est ''le grand retour à l'Acid''  : tu a l'impression que si tu n'est pas équipé avec un plugin type Bass line, les gens vont partir ^^ Blague à part on y perds surtout en originalité mais bon... c'est la suite logique de la démocratisation des teufs. Il doit y en avoir plus d'une centaine en France par week end, entre les calages, les petites free locales, et les grosses teufs... forcément les réseaux sociaux et les smartphones ont fortement contribué à ce développement. A l'époque de mes premières soirées, on était même pas sûr de trouver, tandis que maintenant si tu ne communiques pas les coordonnées GPS, tu te fais engueuler :)

Au final, pour les zikos, c'est pas si mal : ils ont de la place pour s'exprimer, même si en ce moment on a plus droit à la quantité qu'à la qualité... mais c'est pas grave : il faut savoir faire le tri et les bons choix :)
 

 
Parlons Hardware : ton home studio est vraiment sympa ! Des couleurs chaudes, c'est parfait pour l'inspiration.

 

  - @ 23h23 Studio -


 
Décris nous ton setup !

Avant, j'étais tout hardware et maintenant tout software :) Disons que c'est plus léger et polyvalent mais tu y perds en dynamique et en grain(s). Il s'agit de choix parfois imposés, parfois réfléchis... J'utilise 5 contrôleurs : Un Vestax VCM 600 (qui n'est plus produit), deux Novation Launch Control, un Remote 25 LE et un Novation launchpad. J'ai également un X-touch mini de chez Behringer, ainsi qu'une carte son Focusrite, tout cela est accompagné d'un Mac Book Pro 15 pouces.

 


Quelle DAW utilises tu le plus ?

Ableton live 9, j'attends avec hâte la version 10 :) J'ai également Reason, Soundforge et Recordbox (pour les mixs). J'ai également testé Bitwig mais je n'ai pas le temps de me mettre sur une nouvelle DAW... du coup je reste fidèle à Ableton. En même temps, cela fait depuis la version 1.5 que je l'utilise.

 

 
Des plugins que tu apprécies particulièrement ? 

Oui Audio Bass Line 3 et le Tassman 4 : ça sonne grave. Autrement, j'en ai pas mal mais difficile de te dire le/lesquels je préfère : tout dépend de son dont on a besoin sur le moment.


 
Un outil, un soft ou un instrument qui te fait de l'œil actuellement ?

Non rien de spécial. Je ne suis pas à la course aux nouveautés vu que je privilégie le live. J'ai besoin de maitriser ma config donc si tu en changes tous les 6 mois et bien tu n'es jamais au point. Je ne veut pas avoir à réfléchir à quel bouton fait quoi pendant que je joue. J'ai besoin de m'y retrouver en un instant, pour ne pas sortir de mon improvisation.

 

 - Acid Session 2 -

 


Ah, j'allais oublier : pour tous ceux qui aimeraient te voir jouer en live : une date à venir ?

Oui deux : le 22 décembre, Soirée Trance to Tribe au Post Ténébras Rock de L'Usine de Genève, en synchro avec Smill DSP : ça va péter !! Il y aura plusieurs artistes Trance et Tribe, entre autres Corps à Core, des bons potes de la Yaute. Je jouerais également à Orléans, le 26 Janvier pour l'Apéraudio de la Radio Campus : une soirée soft au niveau du style, entre Grooves & Dub. C'est Pattern Factory Operator qui m'invite; Ils ont eu carte blanche et puisque nous avons des échanges depuis sept ou huit ans, c'était l'occasion de se rencontrer et jouer ensemble. Je ferais tourner mon live DubTek, et j'en suis heureux parce qu'il il tourne de plus en plus en soirée. C'est un autre style, une autre voie qui me plaît beaucoup, et qui me permettra de jouer plus régulièrement dans les bars et les clubs. L'Apéraudio se déroulera de 18h à 00H00 : comme un apéro quoi :)

 

 
Ok on arrive à la fin de l'interview. A tu un petit conseil à donner à ceux qui aimeraient s'investir dans le monde de la musique électronique ?

Je ne sais pas... ne pas vouloir être connu à tout prix, et faire son chemin. Apprendre tranquillement chez soi avant de vouloir absolument faire du son en public...

''Rester sincère dans sa musique, ne pas copier ou faire du David Guetta les bras en l'air en écoutant du vent MDR!!''

 

C'est un excellent conseil :-)
 
Parfait ! Redge, je te laisse le mot de la fin !

Eh bien, MUSIQUE !! Soyez vous même et tout ira bien :)

 

- [23h23] LP #03 -


 

Merci à toi, Régis, pour le temps que tu m'a accordé. J'ai vraiment apprécié cet échange, et je kiff carrément le concept 23h23 : allez y les gens c'est du bon son ! Gardez la vibes ! Je tenais également à remercier tous les lecteurs de notre site internet. Si vous avez lu l'article jusqu'à la fin, vous êtes les meilleurs !

Comme d'habitude, les liens utiles sont disponibles ci-dessous. 

Klark D.

 

 

 Liens utiles :