L'apparition de la musique concrète :

Comme il s’agit du premier article 'signé SleepingWater' sur LeDiscographe.fr, je tenais tout d'abord à vous expliquer ce qui m’a amené à me lancer dans l'écriture de cette série d’articles, dont voici le premier numéro. Alors, mon prénom c’est Michaël, la quarantaine approche à grand pas… J’ai toujours été immergé dans le monde de la musique électronique. Dj et producteur depuis de nombreuses années, il m'a tout de même fallu pas mal de temps pour pouvoir faire la distinction entre les différentes mouvances, les divers genres et sous-genres qui font à ce jour la richesse culturelle en matière de musique(s) électronique(s).

 
 
En discutant avec mon entourage, j'ai eu l'occasion de constater qu'un grand nombre d'amateurs comme de passionnés de musiques électroniques ont également un peu de mal à faire la distinction entre l'une ou l'autre des mouvances qui composent le grand catalogue des ces musiques... Et pour cause ! Il existe tellement de variantes... Avec cette série d'articles, nous essaierons de revenir sur leur(s) histoire(s), et nous tâcherons d'en faire l'inventaire (je vous invite également à écouter nos podcasts, l'émission s'intitule WTFrequency : elle est disponible à l'écoute en bas de page comme sur Mixcloud). Le but de cette série d'articles ?  Apporter des repères à celles et ceux qui souhaitent en savoir plus, tout en poussant un minimum la démarche afin d'intéresser également les amateurs et autres connaisseurs / passionnés de musiques électroniques. Au fur et à mesure, nous nous pencherons sur des genres tels que : l’Ambient, le Breakbeat, la House, la Techno ainsi que ses nombreux dérivés, la Trance etc… Bref ! passons au vif du sujet !
 
Pour ce premier numéro, je souhaitais remonter jusqu'aux 'prémices' : la période qui précède l'apparition des premiers instruments électroniques.  En effectuant quelques recherches çà et là sur la toile, j'ai constaté que l'on situe principalement l'avènement de la musique électronique au cours des années 50, période charnière à laquelle nous pouvons situer les premières œuvres électroniques dites modernes. C'est d'ailleurs à ce moment que je m'arrêterais dans l'écriture de ce premier article. Voila merci, et à bientôt ! Non je rigole :-) Les recherches que j'ai effectué étaient intéressantes à entreprendre ! Je suis heureux de pouvoir partager ce petit article ici, avec vous.  
 
Aujourd’hui, nous allons parcourir les 177 années d’histoire et de technologie(s) musicale(s) qui ont donné naissance aux premiers instruments électro-acoustiques. J'illustrerais mes propos à l'aide de photos, comme vous le constaterez ci-dessous (vous pouvez également rejoindre la page Facebook dédiée à ces travaux de recherche(s) et à l’émission radiophonique WTF). Avant de faire un saut jusqu’en 1768, sachez qu'une partie des informations que nous avons compilées ici pour vous,  ont été répertoriées par le biais de l'encyclopédie Wikipédia mais pas seulement : en effet, le site internet 120years retrace parfaitement la chronologie des événements, de 1800 jusqu'à 2015.
 
 
 

En guise d'introduction, je vous propose une petite définition de ce que l'on détermine, à ce jour, comme étant de la musique électronique.
 
Musique électronique [définition] : 
 

La musique électronique est un type de musique conçu dans les années 1950 à l'aide de générateurs de signaux et de sons synthétiques. Avant son utilisation en temps réel, elle était enregistrée sur bande magnétique, ce qui permettait aux compositeurs de manier aisément les sons, exemple : pour l'utilisation de boucles répétitives superposées. Ses précurseurs ont bénéficié de studios spécialement équipés à cet effet, ou faisant partie d'institutions musicales préexistantes. La musique par bande de Pierre Schaeffer, également appelée musique concrète, se distingue de ce type de musique dans la mesure où sa conception n'est pas basée sur l'utilisation d'un matériau précis, mais plutôt sur l'inversion de la démarche de composition qui part de sonorités et non de la structure musicale. La particularité de la musique électronique de l'époque était de n'utiliser que de sons générés par des appareils électroniques. 

 

La musique concrète voit le jour en 1948 : 

 

En 1948, Pierre Schaeffer, animateur d'une petite équipe de recherche au sein de la Radiodiffusion française, invente une nouvelle forme d’expression musicale qu’il appellera lui-même « musique concrète ». Divers expérimentateurs avaient exploré avant Schaeffer des idées mettant en jeu des sons et des bruits comme ''matériaux de base'', les techniques relevaient alors des exigences de la composition. Cependant, aucun d’entre eux n’aura l’idée d’utiliser l’enregistrement (pourtant accessible et perfectible dès les années 1910), afin de créer un véritable art des sons fixés. En creusant un peu plus, on s’aperçoit que l’expérimentation et la création d’instruments utilisant des matériaux électriques remonte jusqu’à 1748 ! Je vous propose donc de parcourir ici ces 200 ans d’histoire en faisant de petits arrêts sur les dates ou événements clés. 1748, C’est en effet l’année ou le Denis D’or ''Golden Dionysies'' , qui était un précurseur du clavier, voit le jour. Il  était fabriqué par un théologien tchèque, pionnier de la recherche électrique. Se monsieur se nommait Vaclav Prokop Divis (1698 – 1765). L'instrument était alors  décrit comme un ersatz d'orchestre notamment grâce à sa capacité d’imiter le son des instruments à vent et à cordes. Il est souvent décrit comme le premier instrument électronique bien que le manque de précisions et d'informations nous laisse dans l’incertitude. On voit ensuite apparaître le Clavecin électrique en 1759 puis, la version dite magnétique en 1785.

 

 

Clavecin Électrique Jean-Baptiste Delaborde, Paris, France, 1759.

 


En 1867 On voit l’apparition du piano électromécanique, et trente ans plus tard en 1897 le Telharmonium, un sacré engin à la mécanique assez complexe : 

 

En 1899 arrive le Singing Arc. C’est grâce a cet appareil que l’on commence à s’intéresser aux sons émis par ''l’arc électrique''...J'ai d'ailleurs remis la main sur cette archive du New York Times qui parlait justement de ce concept avec enthousiasme !!!

 

   

MUSIC IN ELECTRIC ARCS : An English Physicist, with Shunt Circuit and Keyboard, Made Them Play Tunes. New York Times, April 28, 1901, page 7. 

 
 
Viendront ensuite, les Ondes Martenot crées par Maurice Martenot en 1928 puis le Theremin (1930) premier clavier à émulé le son de 10 instruments (il existera également en version 'vibratoire'), si bien qu’on verra en 1932 la naissance du  "Theremin Electrical Symphony Orchestra" : un ensemble de 10 musiciens jouant tous du Theremin à corde (ou à clavier), ou chaque instrument est réglé pour prendre place dans un orchestre instrumental, pour une performance 'conventionnelle' et  'classique', dont le répertoire inclus J.S.Bach’s ‘,''Fantasia in G'' & ‘'Ave Maria’'.
 
 

 Ondes Martenot

 

 
En 1940 apparaîtront le Voder ainsi que le Vocoder :
 
 
Homer Dudley’s Voder 1940

 


En 1945 le Thyratone qui sera le premier Drum synthétiser :
 
 
 
A partir de cet instant, les premières formes de synthèses musicales prendront peut à peut leur envol. Ces instruments seront tout d’abord utilisés au coup par coup, de manière singulière, puis, ils incorporeront des formations de type Classique, Jazz ou encore Rock. Bien entendu, il faudra encore patienter quelques temps avant de voir ces instruments évoluer et donner naissance aux styles électroniques que nous aimons tant. Voila ! cette première chronique touche à sa fin. Pour le prochain article, on abordera les genres Ambient & Expérimentale music !  A très bientôt sur LeDiscographe Ci-dessous, l'émission dont je vous parlais plus haut. Bonne écoute à toutes et à tous !
 
 
 
Micky SleepingWater
Mise en page : Klark D.