0
Artistes en une

Entretien exclusif avec Chouette MAMA !

A l’occasion de la sortie de son premier album chez Somme Records, j’ai eu l’opportunité de m’entretenir en exclusivité avec l’artiste Chouette MAMA ! Sans transition, place à l’interview !

Tout d’abord, merci à toi d’avoir accepter de répondre à mes quelques questions concernant ton premier album ! Pour commencer, peux tu te présenter à nos lecteurs ? Depuis combien de temps pratiques tu la musique électronique ?

Merci pour cet échange autour de la sortie de mon premier album ! Je viens d’une formation assez classique : je suis passé par des écoles de musiques (piano, percussions) puis chez Agostini (batterie) puis à la fac de musico. Suite à cela j’ai exploré différents univers avec trois groupes différents (2 groupes de reggae : Daggah et Bakalolo, et 1 groupe de chanson-rock : Palaniuk Opéra). Après avoir effectuer une pause dans ma vie de musicien pendant quelques années, j’ai voulu reprendre un projet perso (c’était il y a 2 ans), autour d’un style que j’affectionne depuis toujours : la musique électronique.

Et donc tu sors en ce mois de Septembre 2019 ton premier album, intitulé Roomy, chez Somme Records. J’ai parcouru les divers annotations lisibles sur la partie interne de la pochette. Roomy est un album, un projet, qui a nécessité la collaboration de nombreuses ”petites mains” lors de sa conception. Derrière l’œuvre, ne se cacherait elle pas une véritable aventure humaine ?

Oui j’adore l’humain et j’aime partager ce que je fais (d’ou la création de cet album pour faire écouter ma musique à toutes et à tous). Je me suis donc naturellement entouré de plusieurs personnes qui m’ont données, tout à tour, des conseils et des avis artistiques et techniques.

Les divers titres de tes morceaux m’interpellent : Halo, Nuit Blanche, Mélange, Miaou, Orange Bulb, My Job, Horloge & Chœur de Gare. Ils s’apparentent tous, en tout cas j’en ai l’impression, au rythme de vie (nocturne notamment), au temps qui passe, ou encore, à l’éventualité d’une rengaine quotidienne (du genre métro-boulot-dodo). Est ce que je me trompe ? Quel sens donnes tu à ton album et surtout, à ses huit titres ?

Tu as très bien cerné mon état d’esprit lors de cette création ! Effectivement, j’ai créé ces titres dans une époque de ma vie où beaucoup de choses ont changées et toutes ces émotions m’ont beaucoup inspiré ! J’ai beaucoup d’idées de création en relation avec mon environnement : par exemple, pour le titre “Chœur de Gare”, je me suis inspiré d’harmonies chantées par un groupe de jeunes qui faisaient des vocalises près du piano de la gare Saint-Lazare !

Ok sympa ! Perso, j’ai écouté Roomy deux fois (en présence de ma copine) et on a vraiment apprécié ! C’est assez différent de ce que j’écoute actuellement et je dois dire que ça n’a pas été pour nous déplaire ! Ton album s’apparente à un véritable voyage musical, empli de douces et belles mélodies, tout en restant électro dans le genre. C’est un album accessible à toutes et à tous : pas besoin d’être un grand fanatique de musique électronique pour prendre plaisir à son écoute, et ça c’est top ! Ma question sera donc la suivante : est ce que tu as toujours conçu ta musique comme cela, ou, en tout cas, dans cette optique ?

Pour être franc, je ne conçois pas ma musique pour plaire à un type de public, je conçois et je partage ce que je fais, en espérant tout de même que cela plaise au plus grand nombre ! Ceci étant, j’aime bien composer avec l’idée de faire bouger le public sur ma musique, et je suis content que ça plaise à tous types de personnes : je l’ai constaté également !

J’ai beaucoup apprécié le design de ta pochette. Tu peux nous en toucher deux mots ?

Oui j’aime beaucoup le travail d’artiste de Christelle qui fait de magnifiques peintures et qui m’accompagne depuis plusieurs années sur mes demandes graphiques : elle a eu beaucoup de liberté dans la création de mon logo et du disque et le résultat est très appréciable ! Un album haut en couleur qui reflète bien l’esprit de ma musique.

Sur LeDiscographe.fr, on aime bien parler hardware ! Alors dit nous : quel matériel as tu utilisé pour concevoir les huit tracks de Roomy ? Parles nous de la partie ”technique” de l’album ! 🙂

Pour la petit histoire, j’ai appelé cet album “Roomy” qui veut dire “Spacieux” en anglais car j’ai commencé les premières bases de l’album dans un coin de ma chambre sur environ 1m2 😉 J’avais donc uniquement mon Mac avec Ableton Live et mon casque (sachant que je m’aide beaucoup de mon piano pour trouver de nouvelles bases créatives) ! Ensuite, j’ai complété mon set avec un Roland JD-Xi, un Arturia Microbrute et une table de mixage Soundcraft Signature 12 … et bien entendu des enceintes de monitoring pour travailler correctement. Occasionnellement j’utilisais des micros pour capter certains sons spéciaux comme dans “My job” dans lequel j’ai employé un micro spécifique, que j’ai immergé dans l’eau. Suite à la période assez longue de création sur ce matériel, j’ai finalisé le mixage et le mastering dans les studios de Sodasound où Julien Maurel m’a apporté une réelle plus-valus de mes titres : le travail a été très appréciable et leur outils sont vraiment au top : un très bon studio parisien !

Très intéressant ! Je n’ai pas réellement trouvé d’informations sur le label Somme Records. Je suppose qu’il s’agit d’une nouvelle maison d’édition ? tu peux nous en parler un peu ?

Oui j’ai créé récemment ce label pour avoir toute la liberté de produire ce disque comme je l’entends. Cela m’a également permis de reprendre la distribution numérique de mes anciens groupe sur ce label.

OK super ! D’ailleurs, quelle signature musicale caractérisera, à terme, le label Somme Records ? tu recherches des sonorités particulières?

Le label est trop jeune pour avoir de grosses ambitions d’ouverture : c’est encore un bébé ! Ce sera bien entendu le label qui accompagnera mes futures créations et pourquoi pas, d’autres artistes ou d’autres collaborations d’artistes. En effet, j’aime bien partager des créations comme j’ai pu le faire avec la compagnie Rouge Bombyx sur le clip du titre “Nuit blanche” qui mêle ainsi l’univers de la musique électronique avec celui de la marionnette.

Pour les éventuels artistes qui souhaiteraient te contacter, y’a t’il des réseaux sociaux que l’on pourrait citer ?

Pour le moment, le label n’est pas visible sur les réseaux sociaux mais il est toujours possible de me contacter via les pages Facebook, Twitter, Youtube, … de Chouette MAMA.

Bien, je te laisse le mot de la fin. Y’a t’il des big up à passer également ? 🙂

Big up pour toi et ton blog qui m’ont permi cette interview en avant première de la sortie de l’album !

Ah, c’est cool ! Merci beaucoup Sébastien ! 🙂 Sur ceux, je te remercie pour le temps que tu m’a accordé et pour l’intérêt que tu portes à mon blog, c’était un réel plaisir^^. Quant à vous , chères lectrices, chers lecteurs, je vous retrouve très prochainement, avec de nouvelles chroniques ! A très vite sur LeDiscographe.fr.

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply

    Aliquam Praesent mattis nunc ipsum at porta. pulvinar nec ante. non