0
Artistes en une

Nicolas Stannik : entretien exclusif !

Musicien de la scène électronique, Nicolas Stannik est un artiste d’origine franco-croate qui a débuté en tant que Dj généraliste. Il performe aujourd’hui en tant que Dj producteur et liver sur la scène Techno, Tribe-Techno, Acid et House electro-underground. Une large palette de styles électroniques, qui a clairement attisé ma curiosité. Sans transition, place à l’interview !

Alors salut Nicolas, et merci d’avoir accepter le jeu de l’interview pour le blog www.LeDiscographe.fr ! Pour commencer, peux tu te présenter à nos lecteurs, et nous parler un peu de ton cursus musical ?

Hey ! Salut tout le monde ! Je m’appelle Nicolas et je suis un Dj/producteur d’une vingtaines d’années. D’origine franco – croate, je vis actuellement dans la région alsacienne. J’ai toujours été fan de musiques en tous genres, et plus particulièrement de musiques électroniques originaires des pays de l’est. J’ai commencé à faire du son en tant que Dj dans des soirées généralistes. Au fur et à mesure, avec mes quelques bases techniques et un peu d’aide, je me suis lancé dans la production musicale sur ordinateur (la MAO). C’est pendant la période ou j’étudiais que j’ai découvert le monde de la free party… et c’est à ce moment la que j’ai eu mon premier vrai coup de cœur pour la Tekno. La période Acid-Core m’ayant beaucoup inspiré, j’ai finalement sorti mes premiers tracks. Aujourd’hui, je produis toujours de la musique électronique, mais à un rythme (bpm) plus lent.

Ok ! Electro, Techno, Tribe-Techno, Acid music, Deep mélodique etc, etc… Tu multiplies les productions dans de nombreux styles et ça, c’est très bien ! Du coup, je ne pense pas l’on puisse dire que tu est un ”grand fan” des étiquettes de genre ?

Oui, il y a tellement de styles différents. La musique évolue constamment. Les sonorités, les instruments et les techniques de production aussi ! Personnellement je ne me considère pas comme un artiste “Acid-Core” ou ”Tekno” mais plutôt comme un artiste Electro… Cela englobe toute une famille de genres qui me conviennent tous !

Tu as des sources d’inspirations particulières ?

Mes sources d’inspirations sont variées… Mais au départ, elles proviennent beaucoup de la Trance. J’écoute un peu de tout, y compris quand je sort. Autrement, rapport à mes productions musicales, ce sont souvent des idées, des boucles qui me passent par la tête…

J’ai cru voir passer l’une de tes dernières productions, au format vinyle (le MMD16), plutôt axée ‘son de teufs’. Peux tu nous en parler un peu ?

MMD16, c’est un EP composé de cinq de mes productions audio, sorties sur un label français : Makes Me Dizzy. Il ‘agit de ma toute première release au format vinyle.

Et quels sont les objectifs que tu te fixes actuellement ? De nouveaux projets en route pour 2020 ?

Oui, pas mal de nouveaux projets, dans de nombreux autres styles sont en cours de production, toujours sous le même nom de scène : Stannik ou Nicolas Stannik. Je n’en dit pas plus pour l’instant, mais c’est en cours^^

C’est quoi ton ou tes morceau(x) du moment ? Le ou les track(s) que tu écoutes en boucle ?

J’aime beaucoup Nathan Fake – The Sky Was Pink et aussi Moderat – Bad Kingdom.

C’est devenu une tradition sur ce site internet : on aime bien parler Hardware/Software avec les artistes que l’on interview… tu peux nous parler de ton setup ? Je crois savoir que tu est plutôt axé softwares à l’heure actuelle, n’est ce pas ? Utilises tu une configuration particulière pour tes prestations live ?

J’ai utilisé les deux : le software et le hardware. Mais à titre personnel, je préfère travailler avec Ableton live… Je suis toujours à la recherche d’une configuration hardware qui me correspond vraiment… Pour le live j’utilise également Ableton, ainsi qu’un Novation Launch Control, et une Behringer TD-303.

De prochaines dates de lives à communiquer au public ?

Avec cette période de confinement, suite à la crise du Covid-19, toutes mes dates en France, en Suisse, ainsi qu’en Italie ont été annulées…

Effectivement… Et cette période difficile que nous traversons tous n’arrangera pas la situation actuelle de la scène électronique française… Total soutient à tous les artistes passés en interview sur ce blog, comme aux autres d’ailleurs. J’espère qu’on en sortira plus forts ! 🙂
Sur ce, je te remercie encore pour le temps passé sur cet entretien. Et, vivement l’après-confinement ! Allez portez vous bien, et à très vite sur LeDiscographe.fr^^

No Comments

    Leave a Reply

    ut ut Aliquam leo Nullam eget sem, vel, suscipit amet,