0
EastendEndz Records
Chroniques du Microsillon

Eastenderz Records

Moins bien distribué en France, Eastenderz, est un label orienté Deep/Techno/Minimal, fondé en 2014 par le DJ/producteur East End Dubs. D’autres artistes l’ont rejoint entre temps; Citons par exemple : Viceversa, Cosmjn, Lizz ou encore Priku… Rares sont les disquaires qui écoulent les productions de ce label dans notre pays; C’est la raison pour laquelle je tenais à vous le présenter, au travers de cette nouvelle Chronique Du Microsillon.

Eastenderz, par East End Dubs :

East End Dubs, est un artiste basé à Londres. Il débutait sa carrière musicale il y a 17 ans mais c’est véritablement au courant de l’année 2013 qu’il connaîtra le succès, notamment grâce à la sortie d’Argo EP sur Metroline Limited : une œuvre digitale composée de quatre morceaux Deep House/Techno (excellents tracks ! -> avec un sample en Français svp ! il est incrusté sur Argo/Original Mix).

Et nous voila sept ans plus tard : la musique distillée par l’artiste a gagné en maturité. Le label Eastenderz fait maintenant office de vitrine pour le savoir faire de son fondateur, notamment dans des pays comme l’Angleterre ou l’Allemagne, qui apprécient tout particulièrement le genre. De plus, la maison d’édition s’est spécialisée dans le vinyle : un modèle de distribution qui ne me laisse pas indifférent^^ !

Comme vous pouvez le constater avec le skeud visible en entête de cette article (le ENDZ 012), il s’agit d’un Color Disc translucide & poli-teinté, comme c’est souvent le cas chez Eastenderz. Les différents coloris présents sur ses deux faces se confondent en un dégradé splendide (et original !). Je ne pense pas qu’il s’agisse de marbrures… j’ai l’impression que des pigments de peinture ont été projeté sur le vinyle : un design superbe, pour une musique électronique élégante, minimaliste et épurée, à l’instar de ce que l’on trouve déjà sur le catalogue d’Eastenderz.

Le label est assez actif. En effet, depuis la sortie de l’E.P no°12 au courant de l’année 2017 (date à laquelle j’avais écris la première version de cet article), ce ne sont pas moins d’une vingtaine de productions supplémentaires qui sont arrivées dans les bacs. Malheureusement, à ma connaissance, seul Techno-import les distribueraient dans l’Hexagone. Cela changera peut être à l’avenir, qui sait ?

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply

    vel, fringilla eleifend felis dolor libero suscipit justo amet, Lorem quis