fbpx
0
Chroniques du Microsillon

трип /Trip Records [Coup de cœur]

Origine sibérienne :

En quelques années à peine, le label трип a su se faire une place de choix sur la scène électronique. C’est la DJ/productrice d’origines sibérienne Nina Kraviz qui officie aux commandes de cette maison d’édition comptant parmi les plus cotées dans le monde à ce jour. Au moment où j’écris ces lignes, une vingtaine de productions analogiques sont d’ores et déjà inscrites au catalogue du label.

C’est avec la release n° 22, signée de l’artiste Vladimir Dubyshkin que j’ai découvert le label трип, autrement nommé Trip Records. Et laisse-moi te dire que ce disque est excellent ! D’ailleurs, saches que la maison d’édition gérée par la belle Nina traite tout autant de Hardcore, que de Techno, d’Acid ou d’Ambient, avec une belle ouverture d’esprit et un côté Techno punk totalement revendiqué.

Un concept et une image :

Sur Трип, les œuvres sont avant tout conceptuelles ; les thèmes musicaux qui y sont captés sont mis en valeur grâce au travail d’un talentueux graphiste appelé Tombo. Quant aux nombreux morceaux disponibles chez Trip Records, ils sont régulièrement joués dans les sets de la patronne, qui, officiant en tête d’affiche de sa propre maison d’édition, assume parfaitement le service après vente pour les divers artistes ayant signé chez Trip Records. Le principal objectif visé par Nina Kravitz avec son label Трип est de faire voyager l’auditeur, d’un track à l’autre :

« Ce qui rend la musique du label Трип très cohérente, c’est qu’elle est apparue sans aucune autre raison que l’étincelle créative de départ… Ce moment magique où la musique apparaît comme sans effort. Tous les artistes avec qui j’ai le plaisir de travailler adhèrent à cette vision des choses lorsqu’ils produisent. Nous avons tous des personnalités différentes, mais nous conservons finalement une approche similaire. »

Nina Kraviz, @BandCamp.

Nina Kraviz est une femme particulièrement douée. Que ce soit en matière de musique électronique, de communication, de management… elle sait faire ! J’ai d’ailleurs eu la chance d’assister à l’une de ses prestations lives : c’était lors de la Time Warp édition 2016… et c’était super ! Aussi, je ne peux que t’inviter à t’imprégner de la musique électronique distillée par le label трип : c’est de la balle ! Allez, à très vite sur LeDiscographe.fr !

Tu as aimé cette chronique ? Alors, je t’invite vraiment à la partager autour de toi et surtout, à t’inscrire à la newsletter, car elle te donnera accès, tout au long de l’année, à de nombreux contenus supplémentaires en totale exclusivité^^ ! Pense également à me suivre sur Facebook, Instagram & Twitter, ainsi que sur le Chanel YouTube officiel du blog LeDiscographe.fr. Peace !

Klark D. pour LeDiscographe.fr

    5 Comments

    • Reply
      MartinLeSkeud
      mars 3, 2020 at 8:30

      Ah la belle Nina Kravitz ! Quelle femme, c’est vrai 🙂

    • Reply
      Roman
      mars 3, 2020 at 9:14

      Superbe chronique Klark D. ! Bravo continues comme ça mec ! ^^

    • Reply
      Klark D.
      mars 3, 2020 at 10:37

      Moi aussi je suis un ouf de ce label !

    • Reply
      MARTINLESKEUD
      mars 3, 2020 at 11:25

      @Klark D. : t’es sur que tu serais pas plutôt ouf de Nina (moi j’ai un faible pour elle tu vois…)

    • Reply
      Klark D.
      mars 5, 2020 at 8:05

      @MARTINLESKEUD -> 🙂 MDR^^ !

      Nan, j’ai ma propre nana moi hein monsieur ! Ahah ! Nan plus sérieusement, 😉
      Je reconnais volontiers qu’en plus d’avoir du charme (et d’être très talentueuse), Nina est une femme plutôt gentille et assez marrante ! J’ai vu pas mal de ses interviews ces dernières année, notamment dans des documentaires sur Arté ou autre, et c’est ce que j’ai eu l’occasion de remarquer de nombreuses fois quoi.

    Leave a Reply

    23 Partages
    Partagez23
    Tweetez
    Enregistrer